27 février 2015

John Burnside, L'été des noyés, Métailié, 2014

« ...peu importe la forme que nous lui donnons, ou la minutie avec laquelle il est conçu, l'ordre est une illusion et, en fin de compte, quelque chose surgira du vacarme et des ombres de l'arrière-plan et bouleversera tout ce en quoi nous sommes si décidés à croire ». Au début, il y a Mats Sigfridsson qui se noie dans une mer d'huile et par une nuit terriblement tranquille. Puis son frère, Harald, qui meurt de la même manière. Deux adolescents secrets et distants, qui pourtant avaient fini par se lier d'amitié,... [Lire la suite]

05 octobre 2014

Louis Bayard, Un oeil bleu pâle, Le Cherche Midi, 2007

West Point 1830. En plein mois d'octobre, alors que l'automne et ses brumes commencent à s'imposer, une jeune recrue de l'Académie est retrouvée, pendue à un arbre. Suicide ? L'affaire aurait pu en rester là, si le corps n'avait été mutilé quelques heures plus tard, et ce bien que placé sous bonne garde. Landor, vieux flic de New York, est aussitôt sollicité par le colonel Thayer et le capitaine Hitchcock pour mener l'enquête. Et pourquoi pas ? Etant à la retraite dans ce trou perdu, pourquoi ne donnerait-il pas un petit... [Lire la suite]
Posté par valbev à 15:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 juillet 2014

Michaël Ennis, 1502-Léonard deVinci et Machiavel dans l'Italie des Borgia, Pocket, 2014

En prologue : « Le récit est entièrement basé sur des événements réels.Tous les personnages principaux sont des figures historiques, et tous agissent exactement comme les archives nous disent qu'ils l'ont fait, au moment et à l'endroit exacts où ils l'ont fait. Ce que l'histoire ne nous dit pas, c'est le comment et le pourquoi de ces actions. Et il y avait là de quoi écrire un roman... » Juan Borgia, duc de Gandie et fils préféré du redoutable pape Alexandre VI, a été assassiné. Damatia, courtisane célèbre et très... [Lire la suite]
Posté par valbev à 20:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 mars 2013

Robert Pobi, L'Invisible, Le Grand Livre du Mois, 2012

Découvert dans le cadre du comité de lecture sur le thème « Inexpliqués, inexplicables : attention danger ». Jake Cole est un agent du FBI aux capacités impressionnantes : nul n'est capable comme lui de décrypter une scène de crime et d'entrer dans la tête des pires psychopathes...Mais il n'est pas que cela, il est également le fils d'un peintre génial, Jacob Coleridge. Malheureusement, ce dernier, vieillissant et vraisemblablement atteint de la maladie d'Alzheimer, a tenté de s'immoler par le feu. Aussi, Jake... [Lire la suite]
Posté par valbev à 20:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 avril 2012

John Burnside, Scintillation, Métailié, 2011

Il y a l’Intraville, la zone prolétaire, et l’Extraville, la zone plus bourgeoise. Il y a l’Usine, accolée à l’Intraville, une usine chimique, désaffectée, poison géant, sur le bout de la presqu’île, comme une lèpre sur cette terre. Il y a ces étranges disparitions, celles d’adolescents, envolés comme fumées au vent, dont on prétend qu’ils ont fugué pour découvrir le monde, avoir une meilleure vie, quelque part, ailleurs… Il y a la lâcheté des adultes, leur résignation, l’apparence de l’indifférence, la peur, la honte… Il y a... [Lire la suite]
Posté par valbev à 13:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 janvier 2012

Antoine Bello, Les éclaireurs, Folio 2010

Où l’on retrouve Sliv Dartunghuver au sein du Consortium de Falsification du Réel…dont il s’évertue à découvrir les secrets. Il s’agit, en effet, de la suite de Les falsificateurs (cf. mon commentaire de lecture du 1er septembre 2008). Brillant, notre héros s’impose petit à petit au sein de cette organisation, dont les arcanes se dévoilent aussi étape après étape…Tout semble donc aller pour le mieux…Même ses relations un peu tendues avec son homologue danoise, Lena Thorsen, semblent s’améliorer ! Mais voilà, tout bascule... [Lire la suite]
Posté par valbev à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 juin 2011

Vincent Message, Les veilleurs, Points, 2010

Normal 0 21 MicrosoftInternetExplorer4 /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin:0cm; mso-para-margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:10.0pt; font-family:"Times New Roman"; mso-fareast-font-family:"Times New Roman";} Vertigineux ! Il s’agit là sans conteste du meilleur roman... [Lire la suite]
13 juin 2010

Stieg Larsson, La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette, Millénium 2, Actes Noirs, Actes Sud, 2006

Voici près de deux mois que j’ai parcouru le premier tome…D’autres lectures m’ont accaparée que je n’ai pas encore achevées : Nuala O’Faolain, L’histoire de Chicago May, 10/18, 2008 ; Shan Sa, La cithare nue, Albin Michel, 2010 ; Jean-Maris Blas de Roblès, Là où les tigrent sont chez eux, Zulma, 2008. J’ai eu envie de me « défouler » avec la lecture du second opus…Ceci ne signifie pas que je sois versatile, mais j’aime varier et multiplier les lectures -il y a tant de livres à dévorer et pas assez de temps… !-. Donc, Lisbeth Salander... [Lire la suite]
Posté par valbev à 21:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
12 avril 2010

Stieg Larsson, Les hommes qui n’aimaient pas les femmes, Millénium 1, Actes Noirs, Actes Sud, 2006

Après bien d’autres lecteurs, je me suis à mon tour laissée prendre par la lecture de ce premier opus, d’une série à présent mondialement connue, voire mythique. La disparition prématurée de l’auteur a indubitablement servie la « légende » autour de ses livres. Leur succès bien sûr, il serait malhonnête de le nier, a influencé mon choix, … Ceci posé, il serait fallacieux de s’en tenir là : pas seulement attirée par les pays d’Asie (je fais référence à mon commentaire sur le livre de Xinran, Chinoises) -attirance plutôt issue d’un... [Lire la suite]
Posté par valbev à 23:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 mai 2009

Stephen King, La tour sombre 7, La tour sombre, Editions France Loisirs, Edition illustrée, 2005

JUBILATOIRE ! Me voici arrivée au terme de quelques 3500 pages égrenées depuis maintenant un an (en alternance avec d’autres lectures)… Une longue fresque, à l’image du Seigneur des Anneaux, ce que Stephen King ne renie pas. Bien au contraire, c’était là son ambition…Et il est vrai que tous ces héros traversent contrées et pays, pas après pas (à ceci près que pour La tour sombre, l’auteur introduit aussi d’autres mondes) jusqu’à atteindre les terres les plus hostiles et les plus désolées. Mais là s’arrête le parallèle : l’écriture... [Lire la suite]