03 août 2013

Arnaldur Indridason, Etranges rivages, Métaillé Noir, 2013

Après trois autres livres de cet auteur dans lesquels Erlendur Sveinsson n'apparaissait pas (voir mes commentaires de lecture sur La rivière noire, Bettý et La muraille de lave) voici, comme l'annonce la jaquette, le retour d'Erlendur ! Dans les fjords de l'est, Erlendur campe dans l'ancienne maison familiale, en ruine. Obsédé par la perte de son petit frère alors qu'il n'était encore qu'un enfant, il ne peut s'empêcher de revenir sur les lieux du drame. Egalement fasciné par toutes sortes d'autres disparitions, notre commissaire... [Lire la suite]
Posté par valbev à 15:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 juillet 2013

Jean-François Parot, L'énigme des Blancs-Manteaux, 10/18, 2012

Le jeune Nicolas le Floch, dont le père est inconnu et la mère décédée, à la chance d'avoir un puissant parrain, le marquis de Ranrueil. Destiné à mener la simple carrière de clerc de notaire dans la bonne ville de Rennes, voici qu'en cette année 1761, son protecteur l'envoie à Paris avec une lettre de recommandation, afin qu'il entre au service du redoutable M. de Sartine, lieutenant général de police. Pour le jeune Breton commence alors une toute nouvelle vie. Pour s'initier aux méthodes policières et au droit, il loge chez le... [Lire la suite]
Posté par valbev à 19:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 juillet 2013

Jon Kalman Stefansson, Entre ciel et terre, Folio, 2011

Il s'agit là d'une lecture que je ne suis pas prête d'oublier et d'un écrivain hors du commun ! J'évoquais le pouvoir des mots et l'importance que peuvent avoir certains ouvrages dans nos existences dans mon commentaire sur L'ombre du vent de Carlos Ruiz Zafón. Mais ici, ce pouvoir et cette importance prennent une toute autre dimension : tant à travers l'histoire qui nous est contée que grâce à l'intensité de l'écriture de Jón Kalman Stefánsson. L'histoire, c'est celle de deux amis, le gamin et Bárður. Tous deux sont... [Lire la suite]
25 juillet 2013

Carlos Ruiz Zafon, Marina, Robert Laffont, 2011

Oscar, un adolescent de quinze ans, profite de ses moindres moments de loisir pour faire le mur et s'échapper pendant quelques heures du pensionnat dans lequel il est interne. Il explore ainsi les rues de Barcelone et peut rêver à une vie extraordinaire. Or, une rencontre va venir précisément bouleverser sa vie : il croise le chemin de Marina, une jeune fille énigmatique et très belle. Il s'avère que cette jeune personne est fascinée par une tombe anonyme dont le seul signe distinctif est un papillon noir gravé sur la pierre... [Lire la suite]
Posté par valbev à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 juillet 2013

Carlos Ruiz Zafon, L'ombre du vent, 2013

Tout commence avec le Cimetière des livres oubliés. Cette seule mention « le Cimetière des livres oubliés » a induit chez moi la volonté effrénée de lire ce livre. En fait de « cimetière », il s'agit plutôt d'une immense bibliothèque secrète, sorte de refuge pour tous les ouvrages menacés de disparition totale et irrémédiable, car épuisés, édités en si petite quantité parfois, parce que passés inaperçus, ou simplement oubliés de tous après avoir provoqués un engouement passager... C'est dans ce lieu secret que... [Lire la suite]
20 juillet 2013

Bruno d'Halluin, Jon l'Islandais, Editions Gaïa, 2010

Enlevé à l'âge de sept ans sur les côtes islandaises pour entrer au service d'un riche négociant à Bristol, Jon ne va avoir de cesse de trouver le moyen de retourner vers sa terre natale et vers sa mère. Un autre sentiment l'anime également : sa première traversée en haute mer, lorsqu'il venait d'être arraché aux siens, l'a profondément marqué. La navigation le fascine littéralement. Les années passent, mais n'émousse ni son désir de retour vers ses origines ni celui de parcourir les océans pour découvrir ou redécouvrir les... [Lire la suite]
Posté par valbev à 19:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

18 mai 2013

Philipp Pullman, La mécanique du diable, Castor Poche, 2000

Dans une petite ville d'Allemagne, à la nuit tombée, les hommes sont rassemblés pour passer une agréable soirée à la Taverne du Cheval Blanc. Pour leur plus grand plaisir, Fritz, un écrivain-conteur, s'apprête à dévoiler ses derniers écrits. Il y a là Herr Ringelmann, l'horloger et son apprenti Karl, arrivé au bout de son apprentissage. Il y a aussi la petite Gretl, fille de l'aubergiste, et tant d'autres... Fritz est l'auteur de contes fantastiques et chacun se demande avec un mélange de curiosité et de frissons anticipés ce... [Lire la suite]
Posté par valbev à 17:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 mai 2013

Thierry Hesse, Démon, Points, 2010

    Pierre est journaliste, grand reporter ou reporter de guerre à ses heures. Spécialiste en quelques sortes des zones de confits ou de catastrophes naturelles. Il vit à Paris, toujours entre deux déplacements, rendant parfois une visite pour la forme à son père. Il est sur le point de partir en Algérie touchée par de terribles inondations, quand son père, justement, l'appelle et lui demande de passer le voir d'urgence : il doit lui parler de Franz et d'Elena. Or, Franz et Elena sont les grand-parents que Pierre... [Lire la suite]
Posté par valbev à 19:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 mai 2013

Bastien Vivès, Dans mes yeux, Casterman, 2009

Lu dans le cadre d'un comité de lecture consacré à « Amours et petites contrariétés » : Voici une BD originale, sans être peut-être (milles excuses à l'auteur) tout à fait indispensable dans sa bibliothèque personnelle. De fait, l'histoire dessinée ici, est celle d'une rencontre amoureuse, vue à travers les yeux du soupirant. D'où le titre « Dans mes yeux ». C'est essentiellement dans ce point de « vue » particulier que réside l'originalité de ce volume. Il y a également très peu de dialogues... [Lire la suite]
Posté par valbev à 21:55 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 mai 2013

Joël Dicker, Les derniers jours de nos pères, Editions de Fallois, L'Âge d'Homme, 2012

 Extrait : Que s'ouvre devant moi le chemin de mes larmes, Car je suis à présent l'artisan de mon âme. Je ne crains ni les bêtes, ni les Hommes,  Ni l'hiver, ni le froid, ni les vents. Au jour où je pars vers les forêts d'ombres, de haine et de peur, Que l'on me pardonne mes errements et que l'on me pardonne mes erreurs,  Moi qui ne suit qu'un petit voyageur,  Qui ne suit que la poudre du vent, la poussière du temps.  J'ai peur.  J'ai peur. Nous sommes les derniers Hommes, et nos... [Lire la suite]
Posté par valbev à 21:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,