délivrez moiExtrait : «  Soudain, j'eus une révélation : les nuages se dissipèrent dans mon esprit et, en un éclair de lucidité, je compris la véritable nature des livres. Ce n'étaient pas simplement des mots assemblés sur une page pour créer une impression de réalité -chacun de ces volumes était la réalité. Ces livres -là ressemblaient à ceux que j'avais lus chez moi comme une photographie ressemble à son sujet. Ces livres étaient vivants ».

Voici le deuxième opus des aventures de Thursday Next (cf. Jasper Fforde, L'affaire Jane Eyre, 10/18, 2007). Thursday appartient à une police très particulière, les OpSpecs, dédiée aux actes frauduleux et aux attentats fait à la littérature, menant parfois des missions très secrètes dans ce domaine.

A priori, tout lui sourit : son pire ennemi Hadès a disparu, elle a retrouvé son amour de jeunesse, Landen, et attend un heureux événement. Fin de l'histoire ? Evidement, non ! Landen s'évapore, victime des menées de l'ignoble corporation Goliath. S'évaporer est un terme un peu faible...Il est rayé du monde dans lequel vit Thursday, mort noyé dans son enfance avant d'avoir pu la rencontrer. Seule la jeune femme sait qu'en réalité son époux avait survécu à cet accident. Le deal est le suivant : si elle veut le sauver, elle doit accepter de libérer un des responsables de cette terrible organisation, emprisonné grâce à elle dans un poème d'Edgar Allan Poe.

Le seul problème, c'est que le « portail de la prose », appareil fantastique et étrange qui permet de pénétrer dans n'importe quel texte, a été détruit. Thursday ignore comment s'y prendre. Et ce bien qu'elle est déjà fait quelques incursions d'elle-même (sans trop savoir comment !) dans certains ouvrages...Heureusement pour elle, il existe une équipe très particulière, celle de la Juridiction, qui va lui faire subir un entraînement intensif pour maîtriser ce type de « vadrouilles ».

Retour donc dans l'univers bien spécifique créé par Jasper Fforde : un univers où la littérature tient une place prépondérante dans la vie de chacun et où avec un peu de technique, les protagonistes et les personnages des romans se côtoient, se parlent, inter-agissent les uns sur les autres...

Toujours plein de fantaisie, ce volume frise même le doux délire...un peu trop parfois. Si bien, que les lectrices ou les lecteurs adeptes des récits un tant soit peu réalistes, devront vite passer leur chemin. En outre, l'action est nettement moins au rendez-vous et surtout, pas nécessairement centrée sur la trame principale, à savoir le sauvetage de Landen. Certains passages apparaissent comme « plaqués » sur cette trame, de manière artificielle. L'humour et les clins d’œil littéraires apportent, en fait, le véritable intérêt de ce roman.

Sans compter qu'à l'instar des dodos qui jouent le rôle d'animaux domestiques, les mammouths ne sont pas seulement des fossiles étudiés par les scientifiques, mais dans le monde de Thursday, il sont bien vivants et vous pouvez assister à leur migration...

N'ai-je pas évoqué « le doux délire » ? Allez, dans ce temps de vacances et de chaleur, c'est plutôt rafraîchissant...