27 février 2015

John Burnside, L'été des noyés, Métailié, 2014

« ...peu importe la forme que nous lui donnons, ou la minutie avec laquelle il est conçu, l'ordre est une illusion et, en fin de compte, quelque chose surgira du vacarme et des ombres de l'arrière-plan et bouleversera tout ce en quoi nous sommes si décidés à croire ». Au début, il y a Mats Sigfridsson qui se noie dans une mer d'huile et par une nuit terriblement tranquille. Puis son frère, Harald, qui meurt de la même manière. Deux adolescents secrets et distants, qui pourtant avaient fini par se lier d'amitié,... [Lire la suite]