l'affaire nicolas le flochJanvier 1774. Le protégé de Sartine est dans de beaux draps : en effet, le corps sans vie de sa maîtresse, Julie de Lastérieux, est découvert quelques heures seulement après qu'une dispute n'ait éclaté entre les deux amants, devant témoin. Pire, les indices relevés l'accusent pleinement.

Heureusement pour lui, Nicolas le Floch continue de bénéficier de la confiance et de l'appui de son supérieur et du roi lui-même, dont il a tant protégé les secrets sans pour autant ternir son honneur.

Mais comme tout se ligue contre lui, c'est justement dans l'ombre et le secret qu'il va devoir se dissimuler pour tenter de résoudre le meurtre de la jeune femme et sauver sa propre vie.

Bien vite, se devinent derrière ce qui a l'image d'un crime passionnel dont on cherche à lui faire endosser la responsabilités, des intentions bien plus troubles encore mettant en jeu les manœuvres de certains puissants qui sentent approcher la fin de Louis XV et souhaitent évincés tous ceux – Mme du Barry en tête- qui avait la faveur de ce dernier. Jeux de pouvoir, jeux de dupe...dont le commissaire le Floch fait lui aussi les frais...

Cet opus remporte moins mon suffrage que les trois précédents. L'élégance du style est toujours bien présente, sans compter la reconstitution minutieuse et haute en couleur de cette fin de XVIIIe siècle. Toutefois, l'enquête en elle-même piétine dans un dédale au tracé pas toujours très clair. Pas toujours justifié, non plus. Ainsi, pour quelques jours, Nicolas joue les espions au sein du fameux Secret du Roi et part pour l'Angleterre, pour une mission dont on ne comprend pas trop ce qu'elle vient faire dans le déroulé de l'histoire -même la figure du chevalier d'Eon apparaît dans ces pages sans que l'on puisse saisir quel intérêt cela pourrait conférer aux tribulations de notre héros-.

Dommage.

Bien entendu, Nicolas saura prouver son innocence. Mais les temps changent. Louis XV succombe à la petite vérole. Sartine se voit confier par le jeune roi, Louis XVI, le ministère de la Marine. Une page se tourne.

Nous verrons si le prochain volume, Le crime de l'Hôtel Saint-Florentin, s'avérera un peu plus passionnant.