marina-carlos-ruiz-zafonOscar, un adolescent de quinze ans, profite de ses moindres moments de loisir pour faire le mur et s'échapper pendant quelques heures du pensionnat dans lequel il est interne. Il explore ainsi les rues de Barcelone et peut rêver à une vie extraordinaire.

Or, une rencontre va venir précisément bouleverser sa vie : il croise le chemin de Marina, une jeune fille énigmatique et très belle. Il s'avère que cette jeune personne est fascinée par une tombe anonyme dont le seul signe distinctif est un papillon noir gravé sur la pierre tombale...A cela s'ajoute le fait que, régulièrement, une étrange femme entièrement dissimulée sous une cape, vienne déposer une rose sur cette sépulture.

Marina va entraîner son nouvel ami sur les traces de cette mystérieuse inconnue et ils ne vont pas tarder à pénétrer dans une demeure abandonnée -enapparence, en tout cas-, dont la porte d'entrée est marquée par le même papillon noir que celui figurant sur la tombe sans nom...

En agissant ainsi, les deux adolescents ignorent quelles forces obscures ils ont pris le risque de faire surgir du passé, ils ignorent quel terrible secret va se révéler à eux et quels dangers ils vont devoir affronter...

Voici une lecture distrayante et agréable, tout à fait adaptée à cette période estivale. Le fantastique domine un peu plus ce récit que celui de L'ombre du vent, ce qui n'est pas pour me déplaire. A telle enseigne que je trouve personnellement, que les descriptions que Carlos Ruis Zafón fait des rues obscures de Barcelone, ne sont pas sans évoquer celles de la brumeuse et dangereuse Londres du XIXe siècle ; la cité anglaise des écrivains comme Conan Doyle, Charles Dickens ou plus récemment -en référence à ce dernier par ailleurs- Dan Simmons dans son Drood, que je parcours actuellement...

Toutefois, l'auteur a peut-être trop tendance justement à utiliser les termes liés au mystère, à l'obscurité, à l'étrangeté, à la brume qui couvre toujours les ruelles étroites et perdues de la vieille Barcelone...donnant certes un caractère d'horreur à son histoire, mais de manière presque caricaturale, exagérée...

L'ensemble reste cependant très plaisant : l'auteur aime sa ville et ses mystères, et ses deux jeunes héros sont forts attachants. Il ne faut donc pas hésiter à les suivre dans les dédales, souterrains parfois, de leurs aventures à la poursuite d'une innommable créature...