enchanteresseUne passerelle entre différents monde, voilà comment je pourrais décrire ce livre : entre l’Occident et l’Orient, entre le terre-à-terre et le merveilleux, entre le passé et le présent pour les personnages qui appartiennent à cette histoire, entre l’amour et la haine - de l’amour à la haine et de la haine à l’amour parfois -, entre amitié et trahison, entre espoirs et terribles désillusions, entre les batailles sanglantes et les méditations philosophiques, entre la cruauté et la douceur, entre le pouvoir et sa perte inéluctable, entre la recherche de richesse, de gloire et la découverte que tout n’est que vanité quand la mort se présente …Le tout raconté avec une douce ironie sur la nature humaine, teintée d’une infinie tendresse pour les personnages, même les plus détestables…Le tout aussi porté par un certain nombre de réflexions sur l’étroitesse de la vision humaine, sur le sens de la vie, sur l’existence d’un dieu…

L’enchanteresse nous guide ainsi dans le dédale de tous ces mondes, créant un lien étonnant entre tous. Beauté extraordinaire, magique, dont la présence illumine ce qui l’entoure, embaume l’air du plus doux des parfums, apporte de la joie dans les cœurs même si cela ne dure pas…Fée ou sorcière, peu importe, ce qui est certain, c’est que la suivre, vous ouvre bien des mondes.